Rennes Métropole a fait le choix d’inscrire sa politique de l’habitat dans une démarche volontariste. En 2005, son Plan Local de l’Habitat (PLH) visait à anticiper les enjeux de la RT 2012. En 2016, il vise désormais à anticiper la RT 2020 en prenant le pas de la construction passive.
Ainsi, une partie des marchés publics sera conditionnée à l’obtention du label Bâtiment Passif : « pour préparer les acteurs aux futures Réglementations Thermiques (RT) […], chaque nouvelle opération d’aménagement contractualisée avec Rennes Métropole développera un îlot en label Passivhaus ».

Le nouveau PLH de Rennes Métropole précise :
« Le cap de la RT 2012 étant franchi, Rennes Métropole souhaite améliorer l’approche environnementale de la production pour anticiper les futures évolutions (RT 2020). Trois nouveaux objectifs tendant à améliorer cette approche sont fixés dans ce plan d’action :
- La généralisation de la méthode en coût global ;
- Le soutien à des innovations méthodologiques ou techniques ;
- L’apprentissage du bâtiment passif ;
Ces trois objectifs pourront être intégrés dans le cadre d’une nouvelle certification adaptée au contexte territorial.»

Pour reprendre la Maison Passive, « Il ne s’agit plus seulement de s’inspirer de la démarche passive, mais bel et bien de la garantir à travers un label. Et ainsi de s’assurer une politique de l’habitat à la pointe de l’excellence énergétique ! »

Plus d’informations sur le site de la Maison Passive et celui de Rennes Métropole.

 PLU passif pour Rennes Métropole

Projet de l’ilot Octroi © Modélisation Ville de Rennes

Posted by admin, filed under Bâtiment passif, Certifications environnementales, RBR 2020, urbanisme durable, éco-quartiers. Date: mai 20, 2016, 10:03 |

Leave a Comment

Your comment

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

Please note: Comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.