Si nous voulons nous diriger et atteindre un niveau de haute performance énergétique au niveau de la rénovation des bâtiments, il sera nécessaire de se diriger vers le traitement des infiltrations et l’usage de VMC double flux. Cette dernière pourra limiter les besoins de chauffage - voir les supprimer dans le cadre de maisons passives -, et permettre de limiter les périodes de surchauffe en été.
Hors, dans le cadre de la réalisation d’une VMC double flux – pour assurer une bonne ventilation (25m3/h/personne en période d’occupation) et un bon niveau de confort – il y a deux postes pour lesquels il faut être particulièrement attentif lors de son installation pour ne pas entamer fortement ses bienfaits :
> Les pertes de rendement dues au réseau de distribution d’air neuf / air extrait.
> Les pertes de rendement dues aux infiltrations et au manque d’étanchéité du bâtiment.

C’est ce deuxième élément qui sera le plus problématique et pour lesquels les bâtiments français ont les plus mauvais résultats, car il est trop souvent négligé.
Une insuffisance de perméabilité de l’enveloppe peut en effet augmenter de 25% le besoin de chauffage lorsque l’on utilise une VMC double flux (seulement 10% pour une VMC simple flux dont le besoin relatif est supérieur). La récupération de chaleur sera en effet très affectée par un manque de perméabilité, et il est de ce fait crucial de garantir une bonne étanchéité à l’air.

De plus, les enjeux autour de maîtrise des flux d’air ne sont pas uniquement le bon fonctionnement de la ventilation et la limitation des gaspillages énergétiques. C’est un enjeu aussi de bonne qualité de l’air (confort, santé), de confort acoustique et thermique, ainsi que de conservation du bâti. Il faudra donc traiter au niveau de l’enveloppe s’intéresser aussi à la question de la perméabilité à l’air des logements.

On estime qu’entre un quart et un tiers de l’air neuf provient des fuites de l’enveloppe des bâtiments L’essentiel des fuites (80%) interviennent au niveau des menuiseries et des équipements électriques (passage des câbles, prises de courant). Le reste des postes peuvent êtres les gaines techniques, les trappes, tuyaux.
Il faudra donc traiter la perméabilité à l’air avec les solutions adéquates : mousse expansive, joints mastics, bouchons amovibles, bandes adhésif, manchettes.

Les principaux points sur lesquels il faudra se montrer attentif en rénovation seront notamment :
> Le colmatage des orifices apparent,
> Le remplacement des joints de pourtour des menuiseries (portes, fenêtres, trappes),
> Le colmatage au niveau des prises et tableaux électriques.

Image :

> Perméabilité à l’air Avenir Investir Perméabilité à l’air Avenir Investir

> Ecarts de pressions et mouvements d’air Ecarts de pressions et mouvements d’air

> Enveloppe étanche à l’air Enveloppe étanche à l’air

> Localisation des fuites Localisation des fuites

Posted by admin, filed under Rénovation. Date: juillet 15, 2008, 8:32 |

Leave a Comment

Your comment

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

Please note: Comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.